•  

    Connaissez-vous le sorbier ?

     

    Lou Sorbier

     

     

    Es un aubre óuriginàri  dóu bacin mieterran.

    Si fru, blet, servon à faire confiture, sourbet, aigo-ardènt…..

    Soun bos dur es utilisa pèr la menusarié, l’ebenistarié, la lahutarié, l’esculturo e pèr la fabricacioun de manche d’óutis e autre óujet, en bos, rabot, règlo, …. Tambèn si fasié d’engrenage pèr li moulin.

     

     

    C’est un arbre originaire du bassin méditerranéen, ses fruits, blets, servent à faire confiture, sorbet, eau de vie……

    Son bois dur est utilisé en menuiserie, ébénisterie, lutherie, sculpture pour la fabrication de manches d’outils et autres objets en bois, rabot, règle, ….. on faisait aussi des engrenages pour les moulins.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  (Provençal Rhodanien)

    Prouvènço es uno crousado de camin. Despièi que Marto fielo lou flume Rose ié porto li barrulaire davalant de l'uba. Li gènt dis Aup e di Ceveno ié soun endraia d'adaut de si mountagno long di valèio de Durènço, d'Ubaio, de Blèuno, de Vardoun, de Var e de Gardoun...

    Li gènt de mar ié fan babau long di coustiero d'Itàli e d'Espagno, o travessant la Mieterrano vengu de Corso, de Naplo o d'Africo maugrabino. L'antico "Via Domitia" la travesso touto, que vai de Roumo jusco ou pounènt d'Europe.

    E Marsiho, port e porto  dÓu Levant foundado pèr de Grè, duberto sus lou mounde, toustèms a atriva e recata aquéli que l'an facho : Ligour, Fenician, Rouman, Galés, Burgonde e Visigot, Francés, Piemountés e Italian, Corse, Catalan e Espagnòu, Armenian, Maugrabin, Pèd-Negre, Coumourian....

     Image associée

     

    La Provence est un carrefour. Depuis toujours le fleuve du Rhône y apporte les voyageurs descendant du Nord. Les chemins empruntant les vallées de la Durance, de l''Ubaye, de la Bléone, du Verdon, du Var et du Gardon y conduisent du haut de leurs montagnes les gens des Alpes et des Cévennes.

    Les marins y font escale en longeant les côtes d'Italie et d'Espagne ou en traversant la Méditerranée, venus de Corse, de Naples ou du Maghreb. L'antique "Via Domitia" la traverse entièrement, qui va de Rome jusqu'à l'Ouest de l'Europe.

    Et Marseille, port et porte de l'orient fondée par les Grecs, ouverte sur le monde, de tout temps a attiré et abrité ceux qui l'ont faite : Ligures, Phéniciens, Romains, Gaulois, Burgondes et Wisigoths, Français, Piémontais et Italiens, Corses, Catalans et Espagnols, Arméniens, Maghrébins, Pieds-noirs, Comoriens.....

    (Source : Parle-moi Provençal - Assimil langues régionales)

    Marseille, Calanques, Provence, Mer, Bleu, France

     

     Fin

        

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  (Provençal Rhodanien)

    Uno legèndo conto que, dóu tèms que lou Bon Diéu bastissié lou mounde, un bèu jour en aguènt quàsi acaba, ié restavo un pau de soulèu, un pau de cèu blu, un pau de mountagno, un pau de mar, un pau de palun, un pau de roucas, un pau de planuro, un pau de colo, un pau de fre, unpau de caud, un pau de vènt, .... N'a fa Prouvènço en disènt "acò sara moun paradis"....

     

    Ansin de Prouvençau, n'i'a de ribo de mar e di gràndi mountagno gavato, di lono de Camargo e di garrigo secarouso, de Rose e di raro d'Itàli, di grò ssi vilo dóu miejour e di vilajoun quiha dins de rode esvarta.

     De Prouvençau vengu de pertout

     (carte de la Provence de 1605)

     

    Des Provençaux venus de partout

     

    Une légende raconte qu'à l'époque où Dieu bâtissait le monde, ayant un beau jour presque terminé, il vit qu'il lui restait un peu de soleil, un peu de ciel bleu, un peu de montagne, un peu de mer, un peu de marais, un peu de rocher, un peu de plaine, un peu de colline, un peu de froid, un peu de chaleur, un peu de vent.... Il en fit la Provence en disant "ce sera mon paradis"...

    Ainsi il y a des Provençaux du bord de mer et des hautes montagnes alpines, des lagunes de Camargue et des garrigues desséchées, du Rhône et des frontières d'Italie, des grandes villes méridionales et des villages perchés dans des zones isolées.

     (Source : Parle-moi Provençal - Assimil langues régionales)

     

    De Prouvençau vengu de pertout

     (carte de la Provence aujourd'hui)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    1 commentaire
  •  

    Pas de cours de Provençal les mercredis 17 et 24 octobre 2018 : les professeurs sont absents !!!!.....

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  •  

     

     
    Pouemenet pèr lei pichoun… mai tambèn pèr lei grand !
     
    Roundèu d’autouno  - Pauleto Rouvier « Enfantoulige »
     
    A la roundo di fueio
    Lou vènt fòu a jouga.
    A la roundo di fueio
    Forço bèn a canta.
     
    A la roundo di fueio
    Lis aucèu an parti.
    A la roundo di fueio,
    Li bèu jour soun fini.
     
    Dansas ! dansas ! li fueio,
    Tant qu’avès de coulour.
    Dansas ! dansas ! li fueio,
    Revendran li bèu jour.
     
    Petit poème pour les petits… mais aussi pour les grands !
     
    Rondeau d’automne  - Paulette Rouvier « Enfantillage »
     
    A la ronde des feuilles
    Le vent fou a joué,
    A la ronde des feuilles
    Il a très bien chanté.
     
    A la ronde des feuilles
    Les oiseaux sont partis.
    A la ronde des feuilles,
    Les beaux jours sont finis.
     
    Dansez ! dansez les feuilles,
    Tant que vous avez des couleurs.
    Dansez ! dansez les feuilles,
    Les beaux jours reviendront.
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    Quicho clau

    Lou  Dimècre 27 lou fougau èro clafi de mounde.

    Lou cous de prouvençau fasié soun quicho clau.

    Tóuti lis escoulan s’èron acampa pèr se saluda avans  li vacanço d’estiéu.

    Valerìo èro demié nautre pèr nous faire canta. Tambèn lis afouga de cant èron vengu.

    Mai la sesiho de travai a esta acourchido pèr faire rasso au got de l’amista e à la tastadisso de bachiquello que chascun avié pourta.

    Aquelo sesiho temounio dóu plasé qu’aven à se retrouba, tóuti li dimècre, dins un envirounamen estudious mai subre tout siau, pèr faire viéure nosto lengo.

     A l’an que vèn  E se noun sian pas mai, que noun fuguen pas mens !

     

     

    Le mercredi 27, le fougau était plein de monde.

    Le cours de Provençal faisait sa dernière séance.

    Tous les élèves s’étaient réunis pour se saluer avant les vacances d’été.

    Valérie était parmi nous pour nous faire chanter, aussi les amateurs de chant étaient venus.

    Mais la séance de travail a été écourtée pour faire place au verre de l’amitié et à la dégustation des amuse-bouches que chacun avait apportés.

    Cette réunion témoigne du plaisir que nous avons à nous retrouver, tous les mercredis, dans une ambiance studieuse et surtout détendue, pour faire vivre notre langue.

     

    A l’an prochain. Et que si nous ne sommes pas plus, nous ne soyons pas moins.

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Charadisso sus lou cade, aubre de Prouvenço

     Conférence sur le cade, arbre de Provence 

    Le cade, arbre de Provence

    Dissate lou 26 de Mai sian ana s’espaceja dins la colo, aven escouta uno charadisso douna pèr moussu Jourda e vist un four de cade… noun ! pas aquéu mounte se fa couire la cado, especialita toulounenco, mai un four de cade vo enguentiero mounte se fasié l’òli de cade, óutenu à parti de brusqueto de racino de cade (qu’es forço oulious), caufado dins uno fàbi fins qu’à 200/220° en fasènt susa lou bos. Aquelo òli servié pèr sougna li malautié de chivau e de moutoun e en farmacio umano pèr lou tratamen de malautié de la pèu. Uno charadisso forço interessanto. Pèr acaba aven begu l’aperitiéu e fa un rejauchoun. Uno journado tras-qu’agradivo !

     

    Le cade

     

    Samedi 26 Mai nous sommes allés nous promener dans la colline, nous avons écouté une conférence donnée par monsieur Jourda et vu un four à cade… non ! pas celui où l’on fait cuire la cade, spécialité toulonnaise, mais un four à cade ou « enguentiero » où se faisait l’huile de cade, obtenue à partir de buchettes de racine de cade (qui est très huileux), chauffées dans une jarre jusqu’à 200/220° en faisant suer le bois. Cette huile servait pour soigner les maladies des chevaux et les moutons et en pharmacie humaine pour le traitement des maladies de la peau. Une conférence très intéressante. Pour terminer nous avons bu l’apéritif et fait un piquenique. Une journée très agréable !

     

     

    Foto : lou four, la fàbi, lis esplico

    Photo : le four, la cuve, les explications

     

    Merci à Josette et Henriette pur leurs superbes photos (http://mame83.canalblog.com)

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    Lei Roucas dóu Bàrri veulent faire retentir la langue provençale dans leur village.

    Le premier café provençal Chez Baou nous a satisfaits même si nous n’étions pas très nombreux.

    Nous avons décidé de persévérer le mercredi 30 mai

    Nous nous retrouverons à 18 h Chez Dany

    Nous invitons toutes les personnes intéressées à se joindre à nous.

    Pèr la lengo prouvençalo, longo mai !

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "abbé spariat"

     

    La   causerie de Pierre Auméran, du 20 avril dernier à la galerie de l’office du Tourisme, autour de 
    l’abbé Léon SPARIAT (1861-1936)
    Poête provençal, Majoral du Felibrige, curé de Pierrefeu de 1923 à 1934, 
     
    ayant rencontré un vif succès, la salle s’est avérée trop petite pour l’auditoire, dont une partie a du rester dehors.
     
     
    Aussi , l'Association "Lei Roucas dóu Bàrri » propose la même causerie pour les personnes n’ayant pas pu assister à la première,
     
    le vendredi 18 mai à 18h à la salle Graziani,
     
    à côté de la Caisse d’épargne, avenue des Poilus à Pierrefeu.
     
     
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Abbé Spariat Seguido

                Lou 20 abriéu, li a mai de cinquanto persouno que soun vengudo  à la Galerie pèr ausi la counferènci sus la vido de l’abat Spariat.

                La fouaço gens qu’an pas pouscu la segui amor que la salo de la Galerie èro trop pichouno.

     

    Résultat de recherche d'images pour "abbé spariat"

     Pèire AUMERAN a lou gentun de nous prepausa uno secoundo charradisso.

    Aquelo d’eici se debanara lou divendre 18 de mai à 18 h Salo Graziani.

    Gramaci Peire.

     

    Abbé Spariat suite

     

                Le 20 avril, plus de cinquante personnes se sont présentées à l’Atelier pour écouter la conférence sur la vie de l’Abbé Spariat.

                 La salle de l’Atelier étant trop petite de nombreuses personnes n’ont pas pu la suivre.

     Pierre AUMERAN a la gentillesse de nous proposer une seconde version

     Le vendredi 18 mai à 18 h salle Graziani.

    Merci Pierre.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    Une bonne nouvelle !! Valérie, viendra animer un atelier chant une fois par mois au cours de Provençal.

    Première "édition" le mercredi 23 mai à 18 h 30.

     
    Tóuti aqueli que volon canta   podon veni   saran lei bèn vengu
    (Tous ceux qui veulent chanter pourront venir : ils seront les bienvenus)
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  •  

    Une belle et intéressante exposition

    sur les œuvres et les écrits de l'Abbé Léon Spariat,

    Majoral du Félibrige, Poète, Écrivain, Curé de Pierrefeu-du-Var

     

    Manifestation qui a pu se dérouler grâce à la ténacité d'Albin et ses collègues du cours de Provençal 

     qui, pendant une année, ont cherché des témoignages, des documents, travaillé  pour préparer ces conférences et causeries.

    Un aperçu de la salle bien "remplie", qui "déborde" sur le trottoir !!!

    Les ouvrages exposés dans les vitrines

    La finesse des broderies du vêtement sacerdotal de l'Abbé

    Sans oublier la participation de Monsieur Pierre Aumeran,

    du Capoulié du Félibrige Monsieur Jacques Mouttet

    ainsi que Guy Revest.

     

    Que nous remercions pour leurs interventions

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    Lei Roucas dóu bàrri  veulent faire retentir la langue provençale dans leur village.

    Quoi de mieux pour cela que de se retrouver au café !!!

    Le mercredi 25 avril les participants au cours de provençal se réuniront

    Chez Baou à 18 h

    Ils invitent toutes les personnes intéressées à se joindre à eux.

    Pèr la lengo prouvençalo, longo mai !

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Vendredi 20 et samedi 21 avril exposition sur les œuvres et les écrits de l'Abbé Léon Spariat, Majoral du Félibrige, Poète, Écrivain, Curé de Pierrefeu-du-Var

    Résultat de recherche d'images pour "abbé spariat"

    Conférences et causeries à la "Galerie" (en face le Dixmude)

    Vendredi à 17 h 30 "La vie de l'Abbé Léon Spariat" par Pierre Aumeran, avec la participation du Capoulié du Félibrige Jacques Mouttet.

    19 h collation.

     Samedi à 16 h présentation de l’œuvre de l'Abbé Spariat par

    Guy Revest, Félibrige.

     

    Résultat de recherche d'images pour "abbé spariat"

     (Exceptionnellement pas de boutis pour le groupe du vendredi :

    le Fougau sera fermé, nous nous retrouverons directement

    à "La Galerie" dès 15 h)

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique