• Lei santoun

    Lei santoun

    Manlèu de la cansoun de D. Daumas

     

    Prendrai uno coufo amé de moufo

    Dins lou bouas l’emplirai.

    Proche la chaminèio, sus la taulo vièio

    La moufo estalarai ;

    Mei santoun poulit, tout acoulouri

    Lei deveiharai

    D’un souam d’uno annado, sus la moufo aplanado

    A cha-un lei metrai.

     

    Li aura lou Bartoumiéu, l’avugle emé soun fiéu,

    S’un pount lei quiharai ;

    Lou pastre et soun fedan, lou gros capelan

    Que suso coumo un ai,

    Lou tambourinaire emai l’amoulaire

    Qu’amolo tant e mai,

    Lou cònsou, lou bóumian, lou moulinié tout blanc

    Noun leis óublidarai.

    Mancara que lou ravi, mi tancarai aqui…

    E badarai !

     

     

    Les santons 

    Extrait de la chanson de D. Daumas

     

    Je prendrai un panier et de mousse

    Dans le bois je le remplirai.

    Près de la cheminée, sur la vieille table

    La mousse je l’étalerai ;

    Mes jolis santons, tout colorés

    Je les réveillerai

    Du sommeil d’une année, sus la mousse aplanie

    Un à un je les installerai.

     

    Il y aura Barthélemy, l’aveugle et son fils,

    Sur un pont je les poserai ;

    Le berger et son troupeau, le gros curé

    Qui transpire comme un âne,

    Le tambourinaire et aussi le rémouleur

    Qui aiguise tant et plus,

    Le maire, le bohémien, le meunier tout blanc

    Je ne les oublierai pas.

    Il ne manquera que le ravi, je me planterai là…

    Et j’admirerai !

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :